Gradus ad Parnassum - Cours d'écriture musicale

<< Retour au chapitre

Unité 5.1 - Exercice 5, Basse donnée - Partie 1



Quatrième basse donnée de la méthode, en Ré majeur. Cette basse comporte trois phrases, dont la première est présentée ici.

- 0:00 : quelques observations sur le chiffrage ;
- 4:30 : présentation de la première phrase ;
- 6:00 : écriture du soprano (à 7:40 observations sur l'accord de sixte augmentée) ;
- 20:30 : réalisation à quatre voix.

4 commentaire(s)

Par apprenti sorcier, écrit le 20/11/2016 à 15h35
autant pour moi,une fois visualisé votre présentation à la min 12, je comprends mieux la subtilité entre sixte aug. allemande et française, je m'étais surtout basé sur la sonorité plus que l'écriture, ce qui m'avait un peu induit en erreur. Merci encore pour votre explication claire.
Par apprenti sorcier, écrit le 20/11/2016 à 15h16
bonjour,
je reprends quelques mois après cet exercice et je constate que la sixte augmentée sib,ré, mi#,sol# qui sonne comme une 7ième de dominante au piano et dont on vérifie facilement les intervalles est bien une sixte augmentée allemande et non française,sauf erreur de ma part.
Par Jean-Louis Fabre, écrit le 18/03/2016 à 13h02
Bonjour,
il s'agit ici tout simplement d'un emprunt à la dominante. On trouve plusieurs accords, et il faudrait faire ici aussi un bilan pour ces accords, je le ferai certainement en vidéo, tous les accords que l'on peut qualifier très globalement de sous-dominantes, en tant qu'ils précèdent la dominante dans la cadence.
En do, les trois dernières notes de basse sont en général fa sol do, mais on a aussi fa, puis fa#, et ce fa# porte en mineur souvent l'accord de septième diminuée, emprunt à la dominante, et en majeur, l'accord de septième mineure et quinte diminuée, accord de septième de sensible en majeur, c'est le cas ici. Il est très courant. Une fois de plus il faut en donner quelques exemples, ce que je ferai bien sûr.
Bon travail
Bien cordialement
Jean-Louis Fabre
Par apprenti sorcier, écrit le 06/03/2016 à 00h28
bonsoir,
j'ai trouvé cet exercice très intéressant avec des successions d'accords très riches et des évolutions de sonorités très belles.J'ai essayé de comprendre la place de la 7ième de la 4ième mesure, je constate que cet accord et ses deux voisins ont en commun les notes piliers ré et fa dièse du premier degré et les notes si et sol dièse qui tournent autour du la qui en est la résolution, y a t il une explication plus académique? merci

Ajoutez votre commentaire:

votre pseudo

votre email

votre commentaire