Gradus ad Parnassum - Cours d'écriture musicale

<< Retour au chapitre

Unité 12 - Les codas



Dernière unité du chapitre, consacrée aux cadences et codas. Exceptionnellement, la partie pratique est intégrée à cette vidéo, raison pour laquelle elle dure plus longtemps qu'à l'accoutumée.

- 0:00 : présentation de la coda ;
- 2:20 : les cadences, parfaite , imparfaite et rompue ;
- 25:05 extension de la notion de coda: élément initial, intermédiaire et final, coda proprement dite ;
- 36:50 : la coda du prélude en ut dièse mineur du premier livre du Clavier bien Tempéré de Bach ;
- 55:00 : l'enchaînement I-IV-V-I sur pédale de tonique et ses développements.

6 commentaire(s)

Par apprenti sorcier, écrit le 27/06/2016 à 15h08
merci pour votre réponse
minute 51.23
première coda, dernière cadence, avant avant dernier accord : on a sur pédale de do:lab ré fa do (du haut) on a bien un accord de 7 ième du deuxième degré, on peut bien sûr considérer que le do du haut est simplement une appoggiature + accord du degré IV
donc deux interprétations possibles? merci encore!
Par Jean-Louis Fabre, écrit le 27/06/2016 à 16h24
oui, vous avez raison, cet accord pourrait être analysé de deux manières différentes.
On trouve cet enchaînement hors pédale, par exemple, l'enchaînement ré fa lab do, puis ré fa lab si bécarre, le premier est chiffré 7, le second +6 b5. On a plus volontiers ré fa lab do, puis ré fa sol si, c'est-à-dire 7 puis +6. De la même manière fa lab do ré, puis fa lab si ré, c'est-à-dire 6/5 (à la verticale), puis +4/b3, et aussi bien sûr do ré fa lab, puis si ré fa lab, ou encore lab do ré fa, puis lab si ré fa.
Cependant, ici, il s'agit plutôt d'un retard du do supérieur, l'accord étant lab ré fa si, accord de septième diminuée sur pédale de tonique.
Bonne continuation, je vois que vous êtes bien engagé dans le visionnage de ces vidéos.
Merci
Jean-Louis Fabre
Par apprenti sorcier, écrit le 18/06/2016 à 11h42
bonjour,
concernant le premier exemple de coda,
je trouve que les 3 derniers accords de la coda sont apparentés au traditionnel chiffrage II V I, le premier de ces accords étant une septième du second degré, le deuxième étant la septième diminuée qui a quand même comme racine le cinquième degré,même si le sol ici est absent (je pense à la neuvième) et le troisième accord étant bien sûr la tonique. Bien sûr l'effet est plus riche et il est homogène avec les précédents accords.
Suis je sur la bonne voie?

merci
J'aimerais votre éclairage
Par Jean-Louis Fabre, écrit le 27/06/2016 à 13h18
Bonjour,
vous parlez de l'exemple en do, je n'y vois pas d'accord de 7ème du IIème degré. Le deuxième oui bien sûr est un accord de septième diminuée (vous avez raison, apparenté à la dominante) et le dernier un accord de tonique.
Le premier est simplement un accord de sous-dominante (fa lab do). Du fait de la pédale de tonique à la basse, il se trouve dans son état de quarte et sixte.
On a donc bien IV-V-I sur pédale de tonique.
Oui...vous êtes sur la bonne voie!
(donnez, quand vous citez un élément des vidéos, le minutage, cela me facilite grandement la tâche)
Merci
Par Giovanni, écrit le 25/01/2015 à 14h26
Bonjour Mr Fabre,

J'étudie votre cours attentivement et j'y trouve beaucoup de satisfactions. J'ai cependant un peu difficile à mémoriser les chiffrages et parfois à les comprendre ou à les justifier.

Par exemple dans le deuxième ex. de coda avec pédale vous chiffrez l'accord de 7è diminuée +7 b6 alors que dans la vidéo 1.11 vous expliquez que cet accord en 3e renversement se chiffre +2.

Pourriez-vous clarifier ceci? Je suppose que j'ai mal compris quelque chose. Peut-être que la différence vient de ce qu'on chiffre à partir du do (de pédale)??

Merci d'avance pour vos conseils et votre aide.

Merci encore pour ce fantastique cours.

Jean Content
Par Jean-Louis Fabre, écrit le 25/01/2015 à 18h54
Bonjour,
votre question est tout à fait pertinente. Il est en effet, comme vous le supposez, important de ne pas oublier que cet accord, qui sans pédale se chiffrerait bien +2, est désormais chiffré à partir de la pédale, la note de basse. Comme je le fais remarquer dans la vidéo sur les septièmes diminuées,pour les quatre états de l'accord on note toujours le lab et le si bécarre: b5+6, b3+4, et quand le si bécarre est à la basse on note le lab, 7 barré, quand le lab est à la basse, le si bécarre est noté +2. Ici, ces 2 notes sont donc notées à partir de la basse do, la pédale, donc b6 +7. De toute façon , retenez bien que tout accord sur pédale est chiffré à partir de la note de basse, la pédale. C'est ici le cas. J'espère vous avoir éclairé. N'hésitez pas en cas de doute à poser vos questions. Merci de votre assiduité devant les vidéos.
Jean-Louis Fabre

Ajoutez votre commentaire:

votre pseudo

votre email

votre commentaire