Gradus ad Parnassum - Cours d'écriture musicale

<< Retour au chapitre

Unité 6.2 - Les quartes et sixtes de passage et de broderie - Vidéo pratique



Dernière vidéo pratique sur les accords de quarte et sixte. Le premier exemple permet de présenter l'exercice de basse donnée. Le deuxième est tiré d'un quatuor à cordes de Haydn (opus 76).

- 0:00 : Exercice de basse donnée avec l'accord de quarte et sixte de passage ;
- 32:46 : Exemple de quarte et sixte de broderie.

Sources

Haydn - Quatuor à cordes, op.76-5, 2ème mouvement
- source audio : http://www.youtube.com/watch?v=VbO6Mx6e-ck
- interprète : Ysaye String Quartet
- source partition : http://conquest.imslp.info/files/imglnks/usimg/8/83/IMSLP28081-PMLP57211-Op76No5.pdf

11 commentaire(s)

Par benoit (bcarnel@yahoo.fr), écrit le 28/02/2017 à 14h23
bonjour, votre vidéo est très claire et très intéressante comme d'habitude.
j'ai essayé de jouer l'exercice de basse donnée au piano mais je n'arrive pas à jouer l'accord de dominante de l'avant dernière mesure.(Je précise que le piano n'est pas mon instrument). C'est possible de jouer au piano des positions d'accords aussi larges si on ne possède pas les mains de Liszt?
merci
Par Balbino, écrit le 17/04/2016 à 07h23
Je vous remercie beaucoup pour l'affichage de vos vidéos.
Par Georges, écrit le 22/02/2016 à 12h32
En tant que musicien amateur et autodidacte, je salue ici le caractère très, clair et progressif de l'apprentissage. En un mot c'est de la vraie pédagogie, au sens noble du terme et c'est assez rare (en musique comme dans l'enseignement en général) pour être souligné et apprécié : si l'on suit l'enseignement et que l'on "fait ses devoirs", on arrive à faire cet exercice, j'allais dire "à notre corps défendant". C'est à dire qu'il n'y a pas de piège, ni de difficulté insurmontable. C'est au contraire une occasion de mettre en pratique ce que l'on a déjà vu.
Pour moi c'est avec tâtonnements et quelques erreurs (je suis vraiment un débutant en harmonie) mais le résultat est bien là et j'ai pris énormément de plaisir à réaliser ce premier exercice de basse donnée.
Un merci chaleureux donc à M. Fabre et l'équipe de Gradus ad Parnassum!
Bien Cordialement,

Georges
Par Jean-Louis Fabre, écrit le 23/02/2016 à 20h20
Bonjour,
merci! Je suis très touché par votre message, car rien ne peut être plus satisfaisant pour moi que de lire "j'ai pris énormément de plaisir" à réaliser la première basse proposée. Avoir permis à certains qui n'ont pas habituellement la possibilité de travailler l'écriture, en conservatoire par exemple, de prendre le temps d'aborder tous ces éléments, les comprendre et les réaliser, c'était pour moi un des objectifs. S'il est atteint, j'en suis sincèrement très heureux. Un grand merci pour votre message.
Je vous souhaite un bon travail et une belle évolution musicale.
Bien cordialement
Jean-Louis Fabre
Par apprenti sorcier, écrit le 16/01/2016 à 22h02
si j'ai bien compris la quarte et sixte de broderie pourrait être utilisée non seulement pour les accords I, IV(6/4),I mais aussi pour
II, V(6/4),II, mais encore pour V,I,V et VI,II, VI. Quels sont parmi ces motifs ceux utilisés couramment?
Merci!

Par Jean-Louis Fabre, écrit le 03/02/2016 à 22h38
Bonjour,
oui, tout à fait. On va trouver VI-II-VI, mais aussi parfois III-VI-III, qui sont des imitations du I-IV-I. Ceci dit, cela reste assez rare quand même, la vraie quarte et sixte de broderie est essentiellement I-IV-I. Peut-être une priorité pour VI-II-VI, qui est une genre de faux relatif mineur, imitation du I-IV-I, ou III-VI-III, qui est une imitation du V-I-V. On peut trouver ces enchaînements dans des marches harmoniques par exemple.
Je me permets de vous suggérer de voir ma réponse à la vidéo 3.3.1, sur YouTube, qui évoque ces jeux d'imitations par d'autres degrés d'un enchaînement ou la tonique est concernée. Il y a un rapport évident dans les deux questions.
Par JBS, écrit le 28/02/2015 à 19h24
Il me semble qu'il a un Erratum minute 30:55 =

Le Tenor joue doit jouer un "si" et non un "sol#".
Par Jean-Louis Fabre, écrit le 01/03/2015 à 17h19
oui ! vous avez raison! c'est une erreur de ma part, merci de l'avoir signalée!
Jean-Louis Fabre
Par JBS, écrit le 28/02/2015 à 15h00
Bonjour Monsieur,

Merci pour vos vidéos claires et précises. J'ai seulement une question concernant la Quarte et Sixte de Broderie.
Peut-on considérer la basse immobile comme une pédale ? Ce qui par conséquent serait une autre note étrangère. Je fais référence à la minute 27:11 de la vidéo soit l'enchainement I-IV-I.

Cordialement.

Par JBS, écrit le 28/02/2015 à 15h02
Erratum : Je parlais de la vidéo théorique concernant les quartes et sixtes de passages et de broderies.
Par Jean-Louis Fabre, écrit le 01/03/2015 à 17h17
Bonjour,
la basse immobile de la quarte et sixte de broderie pourrait en effet être assimilée à une pédale, mais elle ne l'est pas en raison de la brièveté de l'enchaînement I-IV-I. Une vraie pédale commence et finit par l'accord de tonique mais porte plusieurs accords dont celui de dominante, le seul accord de sous-dominante ne suffit pas à qualifier cette basse de pédale. Mais vous avez raison, cet enchaînement existe dans les pédales, il y est même extrêmement courant, mais parmi d'autres.
Merci de votre remarque,
bien cordialement
Jean-Louis Fabre

Ajoutez votre commentaire:

votre pseudo

votre email

votre commentaire