Gradus ad Parnassum - Cours d'écriture musicale

<< Retour au chapitre

Unité 4.2 - Les enchaînements avec accord de sixte - Vidéo pratique



Exemplification avec le début du deuxième mouvement de la sonate opus 13 de Beethoven, dite "sonate pathétique".

Sources

Beethoven - Sonate pathétique n°13, op.8, mouvement 2
- source audio : http://www.youtube.com/watch?v=1FP7NosLxkw
- interprète : Vladimir Ashkenazy
- source partition : http://javanese.imslp.info/files/imglnks/usimg/1/14/IMSLP51718-PMLP01410-Beethoven_Werke_Breitkopf_Serie_16_No_131_Op_13.pdf

5 commentaire(s)

Par pasnarof, écrit le 22/03/2017 à 22h40
Juste une remarque d'un non-pianiste (je suis ténor) : Beethoven a choisi de mettre un Fa à la Basse à la place du Sol évitant ainsi un unisson avec le Ténor. S'il ne l'avait pas fait, comment peut-on jouer simultanément la Basse et le Ténor au piano qui ne dispose que d'une seule touche blanche pour la note écrite ? En ce cas jouez-vous l'octave ?
Par Gilles, écrit le 30/10/2016 à 12h13
Bonjour,

Superbe. De schémas théoriques, nous comprenons alors facilement l'intérêt des sixtes qui va rendre l'émotion et la beauté dans l'écriture finale.

Bravo

Cordialement

Gilles
Par apprenti sorcier, écrit le 11/05/2016 à 23h20
ou plutôt entre ténor et soprano
Par Jean-Louis Fabre, écrit le 18/05/2016 à 10h46
Bonjour,
oui, bien sûr, cela ne pose absolument aucun problème, au contraire. Attention, lorsqu'on parle d'octaves consécutives, on parle bien sûr de deux octaves distinctes. Quand c'est la même octave qui se prolonge, cela n'a plus aucun rapport avec ces règles d'octave. Une note continue d'un accord à l'autre est toujours bonne, comme c'est le cas ici au ténor, et de la même manière, une octave, c'est-à-dire une note chantée par deux voix.
Par apprenti sorcier, écrit le 11/05/2016 à 23h18
bonsoir, dans votre video à la minute 7 dans l'enchaînement I/6,V/6 on a deux octaves identiques entre alto et ténor : est ce permis?
parce que les notes sont identiques?

merci

Ajoutez votre commentaire:

votre pseudo

votre email

votre commentaire